Tout savoir sur le concours de secretaire medicale de la fonction publique

concours-public-secretaire-medical-photo765

Chaque année, la fonction publique recrute des secrétaires médicaux uniquement par voie de concours. Mais ce n’est pas l’unique issue permettant de travailler auprès des patients et des médecins. Les centres médicaux spécialistes et généralistes privés qui deviennent de plus en plus nombreux ne cessent de recruter des nouveaux secrétaires médicaux ayant suivi une formation dans des établissements spécialisés.

Toutefois, il est à noter que les employés du secteur public bénéficient d’avantages considérables, pour ne citer que les possibilités d’évolution de carrière et de salaire après quelques années d’expérience.

Qui peut participer au concours de secretaire medicale ?

Le concours est ouvert uniquement aux bacheliers de toutes les séries notamment aux titulaires du bac ST2S ou son équivalence. Outre ce diplôme, d’autres critères sont imposés :

  • la capacité à manipuler un logiciel de traitement de texte (comme par exemle MS Word),
  • la nationalité française. Les ressortissants de l’Union Européenne sont aussi acceptés.
  • le casier judiciaire vierge,
  • être en bonne santé physique et mentale,
  • être en règle en matière de service national.

Déroulement du concours

L’accessibilité dans l’univers de la fonction publique hospitalière est basée sur certains critères notamment la réussite aux épreuves d’admissibilité et d’admission. Afin de pouvoir travailler directement en tant que salarié de catégorie B, il faut décrocher une bonne note à chaque épreuve.

Les épreuves d’admissibilité

Pendant trois heures, les candidats sont soumis à une note de synthèse (coefficient 3) qui se rapporte à la profession. Ils doivent également passer d’autres exercices touchant le contexte professionnel notamment les termes médicaux que le candidat doit avoir abordé pendant les cours de sa formation. De coefficient 3, cette seconde épreuve de l’admissibilité se fait en 3 heures.

Seuls les candidats ayant au moins obtenu le seuil ou la barre d’admissibilité correspondant à 60 points à l’issue des épreuves de l’admissibilité qui peuvent passer à l’examen d’admission constitué :

  • d’un examen oral (coefficient 2) qui dure 15 minutes. Il s’agit d’un entretien avec le jury, dont le sujet concerne le travail d’un secrétaire médical. Cette étape vise à évaluer les compétences de chaque candidat surtout en matière de gestion de dossiers administratifs. Elle permet aussi au jury de mesurer jusqu’où un candidat est capable d’entretenir une relation avec le patient.
  • d’un examen oral de langue qui s’effectue en 30 minutes (facultatif).

Astuces pour réussir la note de synthèse

La note de synthèse qui fait partie des épreuves d’admissibilité nécessite beaucoup d’exercices. Bien sûr, si vous ne décrochez pas les points suffisants à l’issu de cet examen, vous ne pourrez pas passer aux épreuves obligatoires et facultatives d’admission. En effet, les sujets qui touchent directement le monde du métier de secrétaire médical sont divers, allant du dossier médical du patient jusqu’à la bioéthique.

Une bonne organisation est fortement conseillée en matière de la note de synthèse. Un candidat doit généralement analyser un épais dossier contenant jusqu’à 50 pages. Il ne faut surtout pas prendre à la légère ce que les examinateurs attendent : la maîtrise du thème ainsi que la problématique.

Les capacités d’analyse de chaque candidat seront ainsi mesurées, outre l’expression écrite et les capacités de compréhension dans une durée déterminée (3 heures).

Afin de pouvoir répondre aux attentes du jury, un plan bien défini est indispensable, y compris l’introduction et la conclusion. A noter qu’il n’existe pas de normes pour ce plan, il doit être non seulement logique mais aussi pertinent.

Pour attirer l’attention du correcteur, il ne faut pas prendre à la légère la présentation de la note de synthèse :

  • aérez bien votre copie
  • utilisez d’autres styles (gras ou autres) pour le plan afin qu’il soit visible facilement

En ce qui concerne le fond du devoir, il est conseillé de consacrer au moins une heure à la lecture afin de comprendre le sujet. D’autres astuces méritent également d’être considérées afin de réussir cette épreuve :

  • ne négligez pas la date des documents. La date ancienne indique généralement l’évolution d’une réforme ou signale un sujet de société.
  • vous devez commencer la rédaction de la note après 1 heure 45 du début de l’épreuve,
  • consacrez environ ¼ d’heure pour une relecture de la rédaction afin de corriger les éventuelles fautes d’orthographe.

La préparation est-elle obligatoire ?

Bien évidemment, vous ne pouvez pas maîtriser toutes les épreuves du concours, sans une préparation adéquate. Il existe de nombreux organismes proposant des cours à distance permettant aux candidats à cerner tous les sujets possibles, pour ne citer que le CNED.

Dépendant de chaque candidat, la formation peut durer jusqu’à 12 mois, mais elle peut être réduite ou allongée à sa convenance. Les modules du programme concernent les épreuves du concours notamment :

  • la Culture générale médicale
  • la méthodologie de synthèse

Les organismes proposant la formation de secretaire medicale proposent des exercices d’autoévaluation afin de permettre aux candidats de s’entrainer aux concours. Dans l’objectif de leur permettre de se familiariser avec l’environnement de l’examen proprement dit, certains établissements organisent des concours blancs incluant une note de synthèse et une étude de documents.

A distance notamment par téléphone, les formateurs procèdent aux épreuves orales blanches en posant des questions que les candidats répondront rapidement. En matière de préparation, il est conseillé de s’inscrire auprès des organismes fiables où les enseignants sont diplômés, expérimentés et agréés par l’Éducation Nationale.

Quels sont les avantages de la réussite au concours de la fonction publique hospitalière ?

Les candidats ayant la chance de réussir le concours sont directement recrutés en tant que secrétaires médicaux au sein des centres médicaux et hôpitaux publics. Ils feront ainsi partie des salariés de catégorie B et peuvent suivre les différents échelons et classes. L’évolution de carrière et de salaire pour un employé du secteur public est assez vaste, par rapport à celle du milieu privé.

En fonction de ses expériences et son ancienneté, une secrétaire médicale quitte la classe normale vers le grade de la classe exceptionnelle. Mais elle peut également participer aux concours en interne afin d’obtenir un poste à plus haute responsabilité de catégorie A où elle touchera un important salaire.

Que faire pour s’inscrire à ce type de concours ?

Toute personne souhaitant s’inscrire aux épreuves du concours doit se renseigner auprès de la Direction des Ressources Humaines ou du Service de concours de sa région.

Pour connaitre les dates des concours de chaque région, vous pouvez consulter le site du ministère de la Santé.

Site web:

Reagissez a cet article

Votre e-mail ne sera jamais publié ni communiqué. Les champs obligatoires sont indiqués par *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*
*